Privatisation des barrages

L’hydroélectricité à l’épreuve de la libéralisation : du danger à être dépossédés de biens communs comme l’eau et l’électricité
[26 septembre table ronde : Espace Mitterrand de Montmélian, 19H, entrée libre]

en collaboration avec ATTAC 73 et le collectif « faisons barrage » [COVOITURAGE]

La commission européenne a adressé récemment une nouvelle mise en demeure à la France, afin qu’elle lance le processus de mise en concurrence des concessions hydroélectriques, en gestation depuis 2008. Parmi les citoyens, parlementaires, élus locaux se dessine un large consensus pour s’opposer à la mise en concurrence d’un secteur stratégique au plan économique, social et environnemental. Ils le disent haut et fort : l’hydroélectricité,  qui repose sur deux biens communs, l’eau et l’énergie, relève davantage du service public que  du service marchand.

Vous trouvez un argumentaire détaillé dans les exposés de Roselend le 22 juin dernier, réalisés par des spécialistes de Sud et de la CGT :

 

Ce débat est à l’initiative des Amis du Monde diplomatique Savoie, d’Attac Savoie et du collectif « Faisons barrage »  organisateur entre autre de la manifestation du 22 juin dernier à Roselend (http://www.privatisation-barrages.fr/le-22-juin-tous-a-roselend-en-savoie).


La table ronde sera animée par le journaliste David Garcia qui a publié un article détaillé sur cette tentative de privatisation, ses risques et ses enjeux dans le Monde diplomatique (juin 2019).sur cette tentative de privatisation, ses risques et ses enjeux dans le Monde diplomatique (juin 2019).

Pour écouter une interview de David Garcia (dans Là-bas si j’y suis) : https://la-bas.org/la-bas-magazine/entretiens/barrages-hydroelectriques-l-obsession-de-la-privatisation


Retrouver le documentaire de Gilles Balbastre (auteur des « Nouveaux chiens de garde ») sur l’Energie :

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *